Les principes du budget participatif

Le cycle type d’un budget participatif

On repère traditionnellement six phases dans un budget participatif : une première de structuration, quatre de mise en œuvre et une dernière d’évaluation.

Nos 4 conseils pour réussir votre budget participatif

1. Articuler des espaces physiques et numériques

Le budget participatif est un des dispositifs avec lequel les espaces traditionnels de participation et le numérique se complètent le mieux. Lors de la phase de dépôt des projets, une collectivité peut mettre en œuvre des espaces physiques de collecte, tout en utilisant une plateforme numérique pour toucher d’autres publics. Il en est de même pour la phase de vote, qui peut aussi bien s’effectuer par papier que par voie numérique. Par ailleurs, si une plateforme peut vous permettre de collecter un grand nombre de contributions citoyennes, il demeure essentiel de prévoir des espaces de délibération en présentiel. Ce type d’espaces permettra de diminuer l’effet lobby que peut provoquer un budget participatif.

2. Diversifier les publics

Pour la réussite d’un budget participatif, il faut veiller à la couverture du territoire et de la population. L’inclusion et la diversité des profils des participants est un indicateur majeur de la qualité du dispositif. Les projets proposés refléteront les besoins de la population si ce critère est accompli.

3. Garantir la transparence

Le budget participatif nécessite de la transparence chez les décideurs. Dès le départ, les objectifs du dispositif doivent être communiqués. Il en est de même des règles de fonctionnement et des critères de sélection des projets. Sans la communication de ce cadrage, les citoyens n’auront pas la confiance nécessaire pour s’exprimer. Cette intégrité doit demeurer lors de la réalisation des projets. Les citoyens doivent pouvoir suivre ces réalisations pour s’assurer que leur participation a bien été concrétisée.

4. Anticiper la phase d’instruction

La phase d’instruction est délicate à gérer car c’est une période lors de laquelle les citoyens sont mis hors-jeu pendant quelque temps. Il faut donc éviter que cette phase ne soit trop opaque à leurs yeux. Pour cela, les critères de sélection des projets doivent être bien définis en amont. Plusieurs services de la collectivité seront à coordonner durant cette phase et cela nécessite donc une méthodologie commune de traitement des projets soumis. A l’issue de cette phase, un retour vers les citoyens pour leur justifier les raisons de l’inéligibilité de tel ou tel projet peut être utile. Ceci permettra de garantir l’intégrité du processus auprès des citoyens.

Exemples de budgets participatifs

Aujourd’hui, près de 200 collectivités (communes, départements, régions, intercommunalités) mettent en oeuvre un budget participatif. Parmi les expériences existantes, les pratiques diffèrent. Il n’est pas facile pour une collectivité qui souhaite se lancer de trouver des repères et de savoir par où commencer pour créer un budget participatif.

Trouvez des sources d’inspiration en consultant les plateformes des collectivités que nous accompagnons.

Articles sur le budget participatif

Budget participatif – Participer à une commission citoyenne

,

Il y a un an, le Département de la Dordogne lançait la première édition de son budget participatif. Avec 30 577 votants, cette première a été une réussite en terme de participation. Mais la méthode du budget participatif de la Dordogne s’est aussi distinguée par l’usage d’un outil qui vise à impliquer davantage les citoyens […]

Budget participatif et commission citoyenne : mode d’emploi

,

En juillet dernier, le Département de la Dordogne a lancé son premier budget participatif. Souhaitant permettre aux citoyens de gérer une partie du budget, le Conseil Départemental est allé au bout de la démarche en associant son budget participatif à une commission citoyenne.   Cette dernière permet d’instaurer plus de délibération au sein d’un dispositif […]

Un musée archéologique à Montpézat

,

Le premier Budget Participatif Gersois a donné vie à des projets assez hétérogènes. Il y a quelques semaines, nous vous présentions le projet de borne musicale pour les EHPAD de Lombez et Samatan porté par l’association Vivre Toujours. Aujourd’hui, nous faisons la connaissance d’Olivier et de son projet de centre d’exposition archéologique. Olivier, retraité de […]